• bannerText5

En altitude, la reconstitution d’un couvert végétal prend du temps, beaucoup de temps. Une piste de ski, un chemin pastoral, une conduite d’eau… et l’érosion devance très souvent les plantes pionnières.

La démarche Ecovars, construite pas à pas par des acteurs de la montagne pyrénéenne, a mis des solutions en cohérence pour restaurer les milieux naturels. 

Une revégétalisation réussie étant conditionnée par l’adaptation des plantes, de leur génétique, une préférence a été donnée aux semences sauvages issues des estives des Pyrénées. 

Une marque collective de semences a été lancée : Pyrégraine de nèou.

Le 26 et 27 juin 2019, le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées et l’Observatoire pyrénéen du changement climatique organisent un séminaire sur la restauration écologique des sites d’altitude avec des plantes d’origine locale.

Cet événement a pour objectif de favoriser les échanges d’expériences entre les divers gestionnaires d’espaces pyrénéens (décideurs et aménageurs, gestionnaires d’espaces protégés, éleveurs et groupement pastoraux, chercheurs, naturalistes…). Il sera aussi l’occasion de dresser un bilan des actions mises en œuvre dans le cadre du programme Ecovars animé par le CBNPMP depuis 2003. En complément d’une réunion en salle, deux visites de terrain sont prévues pour présenter des pratiques mises en œuvre par des partenaires.

Ces 4 dernières années, cette démarche a notamment permis d’accompagner 27 aménageurs dans la conduite de 54 revégétalisations (16, 8 ha) et 6 producteurs de mélange de semences de la marque « Pyrégraine de nèou ». Afin d’évaluer les performances relatives des semences d’origine locale par rapport à des semences d’origine exogènes, 3 sites expérimentaux ont aussi été étudiés. La restauration écologique des prairies et pelouses montagnardes, réalisées à partir de plantes d’origine locale, permet d’implanter des couverts végétaux adaptés aux conditions d’altitude. Les milieux reconstitués sont alors plus résilients face aux aléas climatiques, particulièrement exacerbés en montagne (orages, gels, sécheresse...). En recréant des milieux stables, aux végétations adaptées aux conditions locales, ces pratiques peuvent contribuer à atténuer des effets du changement climatique.

Ce séminaire devrait permettre d’identifier des perspectives et de nouvelles collaborations sur ce thème afin de développer plus largement ces bonnes pratiques sur le massif. Le programme prévu est le suivant :

Invitation et programme du séminaire en français

Invitation et programme du séminaire en espagnol

Le lien vers le formulaire d'inscription est le suivant :

https://forms.gle/pkyCjQUVpCJynPdC6




Actualités

 

+ d'actualités

La démarche

    

La marque

 

       Consultez son règlement d'usage