• bannerText5
portrait prairie diversifieeAux étages subalpin et alpin, les terrassements mécanisés et la circulation de véhicules dégradent fortement les sols et les écosystèmes qui leurs sont liés. Après perturbation, les pelouses naturelles d’altitude ont besoin de temps pour retrouver leur équilibre. Dans les Alpes, des études ont montré qu’il leur fallait 30 à 40 ans.
Dans certains cas, les dynamiques de colonisation végétale peuvent être plus longues encore. Dans les Pyrénées, beaucoup d’efforts sont réalisés pour restaurer les couverts végétaux. Faute de semences sauvages originaires des Pyrénées sur le marché, l’essentiel des revégétalisations est cependant réalisé avec du matériel exogène, peu adapté. Le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées appuie la mise en œuvre par les acteurs de l’aménagement de techniques de revégétalisation plus écologiques. Depuis 2003, plusieurs projets de collecte et de multiplication de semences sauvages des Pyrénées ont été mis en œuvre et ont permis des restaurations écologiques de la végétation en montagne.

Une génétique adaptée aux conditions et objectifs de chaque chantier de restauration écologique

Les techniques de collecte et de multiplication

Une marque garante de semences adaptées à la restauration écologique

Fiches techniques des itinéraires techniques par espèce