• bannerText5

Les techniques de revégétalisation

portrait hydroseederAprès une préparation soigneuse du substrat, les techniques et les produits d’ensemencement devront être adaptés aux caractéristiques écologiques de chaque site. Sur terrains pentus, ensoleillés et fortement exposés à l’érosion, on privilégiera l’utilisation de filet ou de mulch à fibres végétales longues et collantes. Ces matériaux favorisent la fixation des semences et le développement des plantules, en contribuant à rendre le sol plus humide et à l’enrichir en matière organique. Les espèces végétales utilisées alors doivent être capables de pousser sur des sols pauvres et secs et de stabiliser le talus avec un système racinaire puissant. Sur un terrain moins pentu, au sol plus fertile et frais, les semis ne nécessiteront pas forcément le recours à des agents fixateurs ou à des fertilisants. D’autre part, les jeunes plantes étant particulièrement sensibles aux gelées, à l’éro-sion ou l’engorgement des sols, au pâturage et au piétinement, les périodes de semis et les mesures de protection des parcelles sont aussi des facteurs déterminants. Après chantier, une gestion appro-priée du site sera nécessaire pour sécuriser le bon développement de la végétation implantée. La mise en place de suivis est intéressante pour évaluer les facteurs de réussite et d’échec de l’opération, et au besoin adapter la gestion du site.

FICHE 13 - Réunir les conditions de réussite d’un semis dès l’amont du chantier

FICHE 14 - Organisation des travaux pour des semis à une période favorable