• bannerText5

A Gavarnie, du végétal après le bitume

Un franchissement routier vers l'Espagne avait été un temps envisagé au Port de Boucharo, près du cirque de Gavarnie. Côté français, une route avait été taillée pour cela à flac de montagne. Elle n'est plus. Le Conseil général des Hautes-Pyrénées l'a restitué à la nature, patrimoine mondial de l'humanité oblige. Tout en gardant un peu de bitume pour aménager un cheminement adapté aux handicapés, et en préservant trois plantes rares et/ou endémiques et/ou protégées qui avaient pris leurs aises sur le site routier : le Silène de Bordère, présent ici à l'unité et dans sa seule station française, le Géranium cendré, typiquement pyrénéen, et une fougère nommée Dryoptéris submontagnard.

L'opération a justifié une intervention de la mission de restauation écologique du Conservatoire botanique et celle du Parc national des Pyrénées, à la demande du Conseil général. Les 3 espèces citées ont bénéficié d'un dispositif de protection. les sols mis à nu ont fait l'objet de préparation pour favoriser une reconquête végétale naturelle, des zones sensibles à l'érosion seront ensemencées cet été 2014 avec des semences récoltées dans une parcelle proche.

Pour en savoir + : Brice Dupin (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et Sandra Malaval (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.